Ballon de football en cuir
  

L'héritage de Jules Rimet



Quatre ans plus tard, toute les grandes nations du football sont présentes en Suisse pour la Coupe du Monde et la FIFA célèbre ses cinquante ans d'existence. Le 21 juin 1954 à Berne, en plein milieu de la compétition, Rodolphe William Seeldrayers, membre fondateur de la fédération nationale belge et vice-président de la FIFA depuis 1927, est élu président de l'organisme chargé de la gestion du foot mondial. Jules Rimet, à plus de 80 ans, en devient le Président d'Honneur. En trente-trois années de règne, la FIFA est passée de vingt-neuf pays membres à quatre-vingt-cinq, la Coupe du Monde est devenue un événement attendu par des millions de personnes et pérennisé, le football un sport planétaire au point que « le soleil ne se couche jamais sur l'empire de la FIFA ».

Jules Rimet conclut sa longue et riche vie par l'écriture de l'Histoire merveilleuse de la Coupe du Monde où il souligne « la valeur sociale, la valeur humaine du sport. Ce qui importe, c'est que ce puissant moyen de progrès physique et moral, dispensateur de joies saines, propagateur de compréhension et de réconciliation entre les races, fasse son plein de partisans et de pratiquants. Ses grandes rencontres internationales lui attirent ceux-ci comme ceux-là, cependant que ses stades – tant pis s'ils nous valent d'être traités d'entrepreneurs de spectacles ! - lui procurent un peu de cet indispensable argent qu'on appelait jadis le nerf de la guerre et dont nous essayons de faire le nerf de la paix ». Jules Rimet a toujours été convaincu que le but du sport est de « favoriser la compréhension réciproque des peuples ». C'est pourquoi ses proches ont travaillé pour qu'il reçoive le Prix Nobel de la Paix. Une demande interrompue par le décès du « pape » du football le 15 octobre 1956 à Suresnes à 83 ans.




En partenariat avec :

Collection-football : réédition
unique de
ballons de football en
cuir des années 30 !
  

Liens partenaires | Webmasters | Réalisé par Pixis