Ballons de football en cuir
  

Les débuts du football professionnel



Le football se démocratise rapidement. Les anciens élèves des Public Schools et les classes aisées ont des difficultés à faire perdurer l'amateurisme. Les matches attirent très vite des milliers de spectateurs, les supporteurs veulent voir leur équipe bien jouer et gagner, les propriétaires des clubs aussi. Ainsi, ils vont rechercher la victoire à tout prix. Ils vont donc se mettre à acheter et à payer des joueurs. Issus des couches défavorisées de la société, ceux-ci ne vont pas se faire prier longtemps.

Le football professionnel apparaît dans deux clubs de Sheffield avec Peter Andrews et J. J. Lang. Lors de la saison 1878-79, le modeste club de Darwen, dans le Lancashire, tient tête en quarts de finale de la Coupe d'Angleterre. Il faut trois matches aux Old Etonians, grands favoris et vainqueurs de la compétition pour venir à bout des Darreners. Il faut dire que ceux-ci comptent dans leur rang deux joueurs rémunérés, les Ecossais John Love et Fergus Suter. Malgré l'expansion du professionnalisme, en 1882, la FA autorise seulement le remboursement de frais aux footballeurs qui participent à la Cup. En 1884, M. W. Suddel, propriétaire d'une usine de coton, bâtit son équipe Preston North End FC avec de nombreux bons joueurs locaux et surtout Ecossais. Le 19 janvier à Preston, devant 12 000 personnes, le club londonien d'Upton Park dépose une réclamation soupçonnant fortement leurs adversaires d'être professionnels. M. Suddel avoue rétribuer ses sportifs tout en expliquant que c'est devenu monnaie courante. Les dirigeants de la FA n'en reviennent pas mais ils acceptent d'en débattre et de clore le sujet par un vote.

Le 20 juillet 1885, trente-cinq voix contre cinq se prononcent pour la légalisation du football professionnel. Les clubs du nord de l'Angleterre l'emportent sur ceux du sud, à l'inverse du rugby. Les professionnels peuvent jouer tous les matches sous conditions. Pour la Coupe par exemple, le footballeur doit être né ou doit habiter depuis deux ans minimum dans la ville du club pour lequel il est licencié. Un an après, les Anglais affrontent le Pays de Galles avec, c'est inédit, un professionnel dans ses rangs. Forrest évolue en bleu ciel tandis que ses coéquipiers sont habillés de leur maillots blancs, symbole de pureté. En 1900, le salaire d'un joueur est limité à quatre livres par semaine.

Toutefois, les autres fédérations britanniques et les clubs du sud du pays, dont ceux de Londres, souhaitent rester amateurs. Avant que d'autres imitent Arsenal, premier sudiste à passer professionnel en 1891, un championnat de football amateur est instauré en 1894. La Southern Football League rivalise une vingtaine d'années avec la Football League avant d'abandonner.

Dans le championnat professionnel, les dirigeants n'hésitent pas à mettre la main à la poche. Les subventions pleuvent, les budgets des clubs s'envolent et les montants des transferts explosent. Dès 1905, Alf Common quitte Sunderland pour Middlesborough pour 1 000 livres ! Arsenal est déjà la propriété de centaines d'actionnaires ! Le public suit. Ils sont 17 000 spectateurs à assister à la finale de la Coupe d'Angleterre en 1888, 45 000 en 1893 et en 1901, 110 000 !




En partenariat avec :

Collection-football : réédition
unique de
ballons de football en
cuir des années 30 !
  

Liens partenaires | Webmasters | Réalisé par Pixis