Ballon de football en cuir
  

L'évolution du football et de ses règles



Au début des années 1870, une équipe est en très grande partie composée d'attaquants. Pour preuve, en 1872, l'Angleterre affronte l'Ecosse en alignant un arrière, un milieu et huit avants tandis que son adversaire place deux joueurs en défense, deux au milieu et six en attaque. Un match comme celui-là se compose surtout de longues échappées en solitaire des avants. L'attaquant conserve la balle au maximum et essaie de se débarrasser des arrières en les dribblant pour ensuite tenter de marquer. Mais peu à peu, le jeu va devenir plus collectif sous l'influence des ouvriers footballeurs écossais. C'est ainsi que vers 1876, le passing game supplante le dribbling game. Le jeu de passes de l'Ecosse est une merveille d'efficacité en 1878 lorsque son équipe inflige un cuisant 7 buts à 2 à celle de l'Angleterre.

L'évolution du football intervient non seulement dans la façon de jouer, mais aussi dans ses règles : une grande partie d'entre elles vont changer. En 1873, le coup de pied de coin ou corner entre en vigueur. Un an plus tard, les protège-tibias apparaissent à l'initiative de Sam Weller Widdowson, joueur de Nottingham Forest. En 1875, les dimensions du but sont plus définitvement fixées. Depuis 1863, l'écart entre les deux poteaux est de 7,32 mètres. En 1875, une barre transversale, installée à 2,44 m, remplace un ruban placé à 5,50 m. L'arbitre, qui a autorité sur une partie dès 1877, est doté d'un sifflet pour signaler les fautes en 1878. Mais il doit rester hors du terrain. Ce n'est qu'à partir de 1891 qu'il peut pénétrer sur la pelouse et que ses deux assistants se placent chacun le long d'une ligne de touche.

En 1883, la rentrée de touche doit se faire avec les deux mains. Auparavant, il était permis de le faire avec un membre supérieur ou inférieur. Les pénaltys font leur apparition en 1891. La même année, les buts doivent posséder des filets mais cette décision ne sera codifiée qu'en 1938. En 1893, les joueurs reçoivent la consigne d'être vêtu au moins des épaules aux genoux des couleurs de leurs équipes respectives. A la fin du siècle, les dimensions du terrain sont limitées entre 91,4 et 119 m de long et de 45,7 à 91,4 m de large avec une surface de réparation rectangulaire de 16,5 m ; la durée de la partie est officiellement fixée à quatre-vingt-dix minutes ainsi que le nombre de footballeurs par équipe : onze dont un gardien de but. Si celui-ci est le seul autorisé à prendre le ballon à la main depuis 1870, il ne peut s'en saisir que dans sa moitié de terrain à partir de 1896 puis seulement dans sa surface de réparation depuis 1912. Enfin, la règle du hors-jeu est largement modifiée en 1925 : un joueur doit avoir au moins deux de ses adversaires plus près de la ligne de but que lui pour ne pas être signalé hors-jeu. En 1938, l'évolution du football est concrétisée par la modification des dix-sept Lois du jeu.




En partenariat avec :

Collection-football : réédition
unique de
ballons de football en
cuir des années 30 !
  

Liens partenaires | Webmasters | Réalisé par Pixis