Ballon de football vintage
  

Les coupes du monde de l'entre deux guerres



La France affronte le Mexique en ouverture du tournoi le 13 juillet 1930 à Montevideo. Sous quelques flocons de neige et à dix contre onze, elle réussit à battre le Mexique 4 buts à 1. Deux joueurs français entrent alors à jamais dans l'histoire de la Coupe du Monde : Lucien Laurent en en marquant le premier but, André Maschinot en en réalisant le premier doublé. Malgré cette victoire, les Tricolores n'atteignent pas les demi-finales qui voient l'Uruguay et l'Argentine étriller respectivement la Yougoslavie et les Etats-Unis sur le même score (6-1). La suprématie sud-américaine se confirme. Près de 90 000 spectateurs assistent, dans un superbe Stade du Centenaire construit pour l'occasion, à une difficile victoire de l'Uruguay sur l'Argentine 4 buts à 2. L'épreuve est une grande réussite. Outre le public venu nombreux et la qualité du jeu produit, elle dégage 225 000 dollars de recette totale. Les équipes participantes peuvent être remboursées. La FIFA de Jules Rimet a gagné son pari.

Une trentaine d'équipes désirent participer à l'édition de 1934 en Italie. Des éliminatoires se déroulent sur chaque continent pour sélectionner 16 formations. L'Uruguay choisit de ne pas venir défendre son titre et les Britanniques boudent toujours. A Turin, la Squadra azzurra remporte la Coupe du Monde face à la Tchécoslovaquie (2-1) dans une enceinte toute neuve de 70 000 places, le Stade Mussolini. Le Duce justement et son régime fasciste utilise la compétition comme outil de propagande. L'ambiance est électrique, les matchs violents et des arbitres auraient subi des pressions pour favoriser l'équipe italienne. Sa victoire, sans panache qui plus est, n'est donc pas une surprise. Toutefois, cette deuxième édition confirme le succès populaire et financier de la première à quoi s'ajoute la reconnaissance médiatique. Deux cent quarante-neuf journaux du monde entier sont représentés et treize stations de radio retransmettent les rencontres en direct.

La dernière coupe du monde de l'entre deux guerre à lieu en 1938 en France et se passe dans une relative sérénité. Seul le Brésil représente l'Amérique du Sud. Les forfaits sont nombreux : vingt et un pays sur les trente-quatre engagés prennent finalement part aux qualifications, l'Allemagne, suite à l'Anschluss, oblige l'Autriche à ne pas disputer les huitièmes de finale. Les favoris français et brésiliens se font tour à tour éliminer par les Italiens qui, avec toujours beaucoup de réalisme, enlève leur deuxième Coupe du Monde en battant la Hongrie en finale 4-2.




En partenariat avec :

Collection-football : réédition
unique de
ballons de football en
cuir des années 30 !
  

Liens partenaires | Webmasters | Réalisé par Pixis