Ballon de football en cuir
  

L'équipe de France de la FFF



Après guerre, le football français s'unit sous l'autorité de la FFFA mais les résultats irréguliers de l'équipe nationale continue. En amical, l'équipe de France perd cinquante-deux rencontres sur les soixante-dix-huit disputés de 1919 à 1934. Il y a notamment de nombreuses et larges défaites face aux Italiens, aux Anglais, aux Hongrois, aux Néerlandais, aux Espagnols et aux Roumains. Les parties sont plus serrées face aux Autrichiens, Belges, Yougoslaves, Tchèques, Irlandais ou Portugais. Souvent, c'est en seconde période que les Français lâchent. Toutefois, le jour de gloire arrive le 5 mai 1921. Devant 35 000 personnes réunies au stade Pershing de Paris, la France domine 2-1 l'Angleterre. Depuis, l'équipe nationale d'outre-Manche sera de moins en moins composée d'amateurs. Les Tricolores rééditent cet exploit dix ans plus tard, surpassant 5-2 les Britanniques. Pour la première fois après un match, les joueurs se sont échangé leur maillot. L'initiative en revient au vainqueur. Toujours en 1931, pour le premier France-Allemagne de l'histoire. 40 000 supporteurs des deux pays voient les Tricolores triompher 1-0 dans une bonne ambiance.

Les stars de l'époque portent les noms de Gabriel Hanot, Pierre Chayrigues, Marcel Domergue, Lucien Gamblin, Jean Boyer, Jules Dewaquez, Paul Nicolas, Raymond Dubly, Alexis Thépot, Edmond Delfour, Lucien Laurent... Avec eux, les Bleus brillent lors de compétitions officielles. Aux Jeux Olympiques de 1920, ils vainquent pour la première fois les Italiens (3-1) avant de perdre en demi-finale face aux Tchèques (4-1). Aux Jeux de 1924 à Paris, la France étrille 7-0 la Lettonie mais s'incline en quarts de finale face aux futurs rois du football mondial, les Uruguayens, vainqueurs des JO de 1924, 1928 et de la Coupe du Monde 1930. Jules Rimet, président de la FFFA et de la FIFA, a enfin réussi à monter cette compétition. Mais à l'heure d'embarquer pour l'Uruguay, peu de sélections nationales européennes font le voyage. Avec la Roumanie, la Belgique et la Yougoslavie, la France en est. Le 13 juillet 1930 à Montevideo, les Bleus battent le Mexique 4 buts à 1 à dix contre onze et sous quelques flocons de neige ! Deux joueurs du FC Sochaux entrent alors dans l'histoire de la Coupe du Monde : Lucien Laurent, en en marquant le premier but, et André Maschinot, en en réalisant le premier doublé. Les Français, sans entraîneur, perdent leur deuxième match de poule face aux Argentins sur le plus petit score (1-0). Curieusement, l'arbitre brésilien siffle la fin de cette rencontre à la quatre-vingt-quatrième minute. Après protestations et discussions, la partie reprend. Edmond Delfour tire sur la transversale mais le score ne bouge pas. Néanmoins, les Bleus sont triomphalement salués par le public uruguayen. Le Chili défait les Bleus 1-0 dans une troisième rencontre sans enjeu. Avant de revenir en Europe, les Français jouent contre le Nacional de Montevideo, le Santos FC et même l'équipe nationale du Brésil. Le 1er août, après avoir mené 2-0, l'équipe de France s'incline finalement 3-2 face aux Brésiliens.

L'équipe de France de la fff à depuis participé à onze Coupes du Monde et va participer à la dix-huitième édition en Allemagne. Ils y ont brillé pour la première fois en 1958 en Suède. La formation des Kopa, Piantoni, Vincent, Jonquet, Fontaine... ont pris une belle troisième place. Just Fontaine inscrit treize buts, un record qui tient toujours. La génération Platini, Giresse, Genghini, Rocheteau, Battiston, Tigana, Six... termine quatrième en 1982 en Espagne et troisième au Mexique en 1986. Les Français s'inclinent par deux fois en demi-finales face à l'Allemagne de l'Ouest, la première à l'issue d'un superbe match (3-3 après prolongation et 5-4 après les tirs aux buts), la seconde 2-0 après un quart de finale somptueux gagné face au Brésil aux tirs au but. Ces Bleus-là remportent quand même le Championnat d'Europe des Nations, créé en 1960, en 1984. Enfin, à domicile, l'équipe de France des Zidane, Djorkaeff, Henry, Deschamps, Blanc, Lizarazu... triomphe à la Coupe du Monde 1998 en battant le Brésil en finale 3-0. Dans la foulée, ce sont quasiment les mêmes joueurs qui décrochent l'Euro 2000 à Rotterdam, et réussissent, dans cet ordre, un doublé inédit.




En partenariat avec :

Collection-football : réédition
unique de
ballons de football en
cuir des années 30 !
  

Liens partenaires | Webmasters | Réalisé par Pixis