Ballons de football en cuir
  

Les premiers ballons de foot



Vers 1860, l'entreprise Charles MacIntosh and Company met au point un ballon fait d'une vessie de caoutchouc que recouvrent dix-huit panneaux de cuir. Cette enveloppe est fermée par un lacet. Une fois serré, le bout de celui-ci est rentré à l'intérieur pour éviter les blessures lors d'un coup de tête. Les premières règles du football ne font aucune allusion au ballon. Ses caractéristiques sont connues en 1889. Sa circonférence varie de 68 à 71 cm et son poids de 340 à 425 grammes. Les premiers ballons de foot sont relativement légers mais ils s'alourdissent considérablement en temps de pluie. Malgré cela, en 1937, leur poids est revu à la hausse, se situant alors entre 396 et 453 grammes.

Le lacet disparaît au milieu du siècle au profit de la couture. En dépit du soin apporté à la balle, cirée et graissée, afin qu'elle reste souple, les précipitations la rendent toujours aussi lourde et les footballeurs rechignent à la frapper de la tête. Alors le cuir naturel cède sa place, dans les années 1960, au cuir plastifié ou aux matériaux synthétiques. Ainsi, le ballon reste léger quelles que soient les conditions météorologiques. Il est aussi plus solide et plus facile à entretenir.

Avec l'abandon du cuir naturel, c'est aussi la couleur du ballon de foot qui change, passant du marron au blanc, la plupart du temps. Toutefois, un premier ballon blanc est apparu bien avant. Selon la FIFA, il est né en 1923 à Sao Paulo, au Brésil. Ne pouvant pas jouer au football la journée, les salariés de l'entreprise Light & Power s'affrontaient en soirée sous l'éclairage artificielle de leur usine. Comme le ballon, de couleur marron, étaient difficile à voir, l'un d'eux, Severino Romolo Gragnagni, eut l'idée de le peindre en blanc.




En partenariat avec :

Collection-football : réédition
unique de
ballons de football en
cuir des années 30 !
  

Liens partenaires | Webmasters | Réalisé par Pixis