Ballons de football vintage
  

Jeu à la main et jeu au pied



Les jeux violents sont délaissés par la société française du XVIIIe siècle. Situation inverse en Albion où la soule, appelée foeth-ball puis footeball et enfin football, fait fureur et surmonte les obstacles dressés par les autorités.

Après 1800, le football ne fait plus l'objet de controverses en Angleterre. Sauf peut-être quand il est pratiqué en pleine rue... Dans l'ensemble, il est davantage joué à la campagne que dans les villes, dans le nord du pays et en Ecosse plus que dans le sud. Le football dépérit aussi dans les universités mais se développe dans les collèges ou Public Schools ainsi que dans les écoles primaires. Les rencontres sont surtout internes aux établissements. Avant 1830, ils ont chacun leurs règles établies selon les usages, la configuration des terrains et des buts. Au cours d'un match, tout le monde attaque ou défend, aucun poste n'est attribué. En général, les joueurs ont le droit d'accrocher, frapper, charger et plaquer leurs adversaires au sol.

A Rugby par exemple, au centre de l'Angleterre, l'école est pourvue d'une vaste pelouse. Placages et charges sont quasi sans danger. Les coups de pied ou hacking sont permis. Au contraire, à Westminster, le collège possède une cour dallée. Les crocs-en-jambe sont donc interdits. Les chutes étant trop dangereuses, le jeu s'oriente vers un dribbling game, jeu au pied où on utilise moins les mains pour progresser avec le ballon.

Vers 1845, de vieilles Public Schools réputées comme Eton et Harrow préfèrent ce dribbling game et interdisent le jeu à la main et les coups de pied dans les tibias. En octobre 1848, au Trinity College de Cambridge, au terme de près de huit heures de débat, les représentants de plusieurs écoles édictent plusieurs lois du jeu communes au football et au rugby. Aucune allusion n'est faite sur le nombre de joueurs, la durée de la partie, la participation d'un arbitre ou les différentes zones du terrain. Pour marquer un but, il suffit de faire passer le ballon entre deux poteaux distants de 7,32 mètres et qui ne comporte pas de transversale. De plus, les touches s'effectuent perpendiculairement à la ligne de remise en jeu et un joueur ne peut pas se trouver devant le porteur du ballon. Enfin, le jeu à la main n'est pas proscrit. L'union entre les deux sports ne durera qu'un temps...




En partenariat avec :

Collection-football : réédition
unique de
ballons de football en
cuir des années 30 !
  

Liens partenaires | Webmasters | Réalisé par Pixis