Ballon de football en cuir
  

Jeux égyptiens, mayas, Ts'uh Küh et kemari



Les jeux de balles, qui, sans doute, préfigurent le football, sont ancestraux. Les plus anciennes balles ont été retrouvées dans des tombeaux égyptiens. Elles datent du IIe millénaire avant Jésus-Christ. Il a été découvert aussi que certaines tribus mayas possédaient des ballons remplis d'air. Ces indiens jouaient avec leur derrière sans détacher leurs mains du sol.
Des scientifiques ont mis la main sur un manuel de formation militaire datant de la Chine des IIIe et IIe siècles avant Jésus-Christ, au temps de la dynastie des Han. Parmi les exercices physiques expliqués se trouve le Ts'uh Küh. Il s'agit de frapper du pied un ballon de cuir plein de plumes et de cheveux dans un petit filet attaché à des poteaux de bambou. Adresse et technique sont grandement sollicitées.
Dans une autre version de cette activité, les participants ne peuvent pas viser le but sans être dérangés. Ils doivent utiliser leurs pieds, leur poitrine, leur dos et leurs épaules en plus de leurs mains éviter les attaques de l'adversaire. Encore une fois, cela requiert agilité et maîtrise du ballon.
Toujours dans l'Extrême-Orient, mais au Japon cette fois 500 ou 600 ans plus tard, se pratique le kemari. C'est moins spectaculaire et violent mais plus cérémonieux que le jeu chinois. Il n'y a pas de bataille pour la balle, il demande cependant beaucoup d'adresse. Les joueurs évoluent dans un espace relativement étroit et se transmettent la balle, sans que celui-ci touche le sol. Des adeptes du kemari jouent encore actuellement à ce qui semble ressembler à l'ancêtre du tennis-ballon.




En partenariat avec :

Collection-football : réédition
unique de
ballons de football en
cuir des années 30 !
  

Liens partenaires | Webmasters | Réalisé par Pixis